Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FO reçue par Alexandre Bompard

Lundi 11 septembre, Alexandre Bompard a reçu au siège de Boulogne-Billancourt une délégation Force Ouvrière menée par Michel Enguelz (délégué de Groupe), et composée des représentants des magasins, de la Supply Chain et des sièges.

En guise de préambule, le nouveau dirigeant du groupe Carrefour a dressé une liste non exhaustive des enjeux de demain suite au bouleversement des modes de consommation, nous faisant part de ses premières réflexions et énumérant quelques chantiers sur lesquelles ses équipes travaillent déjà. C'est ainsi qu'ont été évoqués, sans surprise : la digitalisation, la place du Non Alimentaire, la mutation commerciale des Hypermarchés...

Michel Enguelz a entamé son propos, et celui de la délégation, en rappelant la place historique de FO dans la construction du dialogue social chez Carrefour depuis plusieurs décennies. Il a souligné au passage que les enjeux économiques du groupe sont à mettre en parallèle des intérêts collectifs et individuels des salariés qui sont au cœur des préoccupations de notre organisation syndicale.

Arguant qu'il faut s'appuyer sur la GPEC pour construire un dialogue à l'image du Groupe en faisant de la formation une priorité pour maintenir l'employabilité des équipes aux nouvelles technologies, n'évoquant pas seulement le système d'encaissement mais plutôt les outils qui restent encore à inventer et qui ne manqueront pas de modifier notre quotidien dans un avenir très proche.

Parlant au nom des salariés qui, au niveau du groupe et des hypermarchés, ont fait de FO la première organisation syndicale (en votant massivement pour nos listes), la délégation a exprimé ses interrogations sur :
- le modèle de gestion de nos magasins (proxi, supers et hypers) et notamment l'évolution de la location-gérance ou la franchise
- le respect du repos dominical
- le devenir de l'organisation actuelle des sièges
- la place du Non Alimentaire dans nos rayons
- l'avenir du Drive - quid de la politique commerciale des différents formats ?
- qu'en est-il du déploiement du projet Caravelle ?
- quel équilibre entre les entrepôts "prestés" et intégrés ?
- quelle vision du commerce, des assortiments, des fournisseurs directs, des producteurs locaux ?

Ne fuyant pas ses responsabilités, Alexandre Bompard nous a expliqué que sur des sujets tels que le travail du dimanche, il n'avait pas de position dogmatique, mais que les ouvertures se feraient en fonction de la concurrence. Déterminé, il nous a répondu qu’ "Aujourd'hui il n'est plus possible de laisser les parts de marché à la concurrence, et le pire serait la lenteur de l'action". Concernant sa vision de l'équilibre à trouver entre l'activité franchiseur (ou location-gérance) et le format historique dit "intégré", que ce soit pour les différents formats de magasins ou pour les entrepôts, il est à la recherche d'une organisation des structures plus simple, plus agile, plus efficace et plus efficiente. Le développement passera bien entendu par l'ouverture de nouveaux magasins, cependant il n'est pas exclu d'en fermer certains jugés non rentables, qui perdent de l'argent depuis plusieurs années. Alexandre Bompard travaille actuellement avec ses équipes sur l'élaboration d'un plan stratégique de transformation, passant par la mise en oeuvre de 18 chantiers (digital, non alimentaire, place de l'hyper...) qu'il dévoilera d'ici quelques semaines. Nous exposant ainsi sa vision de l'entreprise, il a déclaré : "J'ai une ambition immense pour Carrefour".

Michel Enguelz a, pour conclure, rappelé les principes fondamentaux d'un dialogue social de qualité, basé sur la transparence et la confiance. Le client doit être au centre de nos préoccupations mais cela ne se fera pas sans les salariés du Groupe.

Par ailleurs, il a réaffirmé nos revendications sur les sujets évoqués, à savoir :
- Nous demandons la mise en place d'une clause sociale avec les repreneurs des magasins passant à la franchise ou en location-gérance. Une clause (ou un pacte) social qui garantirait le maintien du statut collectif des salariés.
- La délégation a également rappelé son attachement historique au repos dominical
- Un accord "Gestion Prévisionnel des Emplois et des Compétences" fort et concerté, appuyé sur la formation professionnelle et l'employabilité des salariés, notamment face au défi qu'est la digitalisation.
- Dans le cadre d’une réorganisation, jugé nécessaire, FO participera activement à la concertation mais s’opposera à tout départ contraint.

Rendez-vous est pris. 

FO reçue par Alexandre Bompard

Partager cet article

Repost 0