Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 


AT-MP : comment éviter la sous-déclaration ?

26 mai

L’assurance maladie veut renforcer la déclaration de maladies professionnelles autres que les TMS et celles liées à l’amiante, bien reconnues, via un nouveau service en ligne.


Sur dix ans, la reconnaissance de cas de maladies professionnelles (MP) a cru de 13,5 %, plaçant la France sur le haut du podium européen, avec 282 nouvelles victimes de MP reconnues en moyenne par an pour 100 000 salariés, contre seulement 40 en Allemagne. L’information sur les troubles musculo-squelettiques (TMS) et le risque amiante est donc bien passée : plus de 80 % des MP reconnues par an sont liées aux premiers et 11 % au second. Sur 1 800 cancers reconnus MP chaque année, 1 600 sont liés à une exposition à l’amiante. Un bémol, néanmoins, soulevé par Stéphane Seiller, directeur des risques professionnels de la Cnamts « Les TMS et l’amiante ont tendance à masquer les autres pathologies professionnelles. Notre objectif est donc de donner davantage de visibilité à ces dernières. » : Sachant que les caisses primaires d’assurance maladie (Cpam) reçoivent 80 000 déclarations de MP, un médecin traitant en repère ainsi moins de deux en moyenne par an.

Pour aider les médecins à les déceler, un nouveau service web consacré aux MP a donc été mis en ligne fin avril, dans l’espace « professionnels de santé/médecins » du site ameli.fr. Ce nouvel outil leur donne accès aux tableaux des MP en fonction des métiers, ce qui devrait leur permettre de mettre davantage le doigt sur les pathologies d’origine professionnelle. Objectif ? Accroître la prise en charge par la branche AT-MP des assurés indemnisés jusque-là pour une simple maladie et leur ouvrir ainsi le bénéfice d’une indemnité plus importante et, le cas échéant, d’une rente viagère.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :