Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Bourg en bresse: Table ronde sur l'ouverture des dimanches

 

Ce matin 8 octobre 2010 à 10h, Jean François Debat, Maire de Bourg en Bresse a convié dans les locaux de la mairie les représentants des grandes surfaces de sa commune, les différentes organisations syndicales, les élus des communes avoisinantes ainsi que Monsieur Breton, député de l’Ain.


Ont répondu présents :
-M le maire de Bourg en Bresse et son chef de cabinet
-M le maire de Péronnas
-M le maire de St Denis les Bourg
-M le député de l’Ain et son chef de cabinet
-M le directeur de l’hyper Carrefour
-M le directeur de l’enseigne Casino
-M le directeur de l’enseigne Leclerc
-M le représentant de la chambre de commerce et industrie de l’Ain
-les représentants des syndicats FO (Annick Danrey et Jean-Paul Archeny) et CGT des magasins carrefour Market.

Messieurs les directeurs de Carrefour Market BOURG et ST DENIS n’ont pas jugé utile de se déplacer.
Ils sont tout de mêmes venus avec ¾ d’heures de retard, à la demande générale, par l’intermédiaire de Monsieur le directeur de l’Hyper Carrefour.
Messieurs Debat et Breton, appuyés par les maires des communes environnantes, nous ont tout d’abord rappelé leur ferme opposition à l’ouverture systématique des grandes surfaces le dimanche, préférant préserver une activité de centre ville au travers l’ouverture des petits commerces.
D’autre part, ils ne sont pas favorables à ces ouvertures qui se font au détriment de la vie sociale des salariés, et dont l’effet de concurrence amène des ouvertures en chaine de multiples enseignes, masquées sous le prétexte de contexte économique difficile.

Ensuite les représentants des différentes enseignes ont été priés de donner leurs positions.
L’enseigne Intermarché n’était pas physiquement représentée, mais un courrier qui avait été envoyé a été lu. Celui ci attestait de l’opposition de cette enseigne à l’ouverture des dimanches.
Monsieur le directeur de Casino déclare que son magasin est ouvert le dimanche de longue date et sur la base du volontariat avec des étudiants et des primes de résultat.
Monsieur le directeur de l’hyper Carrefour déclare ouvrir seulement les dimanches précédant les fêtes de Noel et n’est pas favorable à une ouverture régulière tout au long de l’année.
Monsieur le directeur de Leclerc déclare être contre l’ouverture des dimanches et pour la sauvegarde de la bonne organisation sociale des salariés de son entreprise.
Pour le représentant de la chambre de commerce, l’avis est clair : il n’a jamais souhaité ou encouragé l’ouverture des dimanches. Il préférerait l’ouverture d’une grande surface en centre ville amenant des clients dans les autres petits commerces, qui ouvrent réellement par nécessité.
Il estime cependant qu’une marche arrière serait difficilement envisageable.
Peut être y aurait il une démarche à effectuer en utilisant les dispositions légales des art R.3132-8 et L.3132-13 faisant état de la dérogation au repos hebdomadaire sur la base de l’activité principalement alimentaire de ces magasins, en demandant des justificatifs de la part alimentaire et non alimentaire en terme de mètres carrés et chiffre d’affaire, des enseignes qui ouvrent le dimanche.

La maire de Bourg en Bresse a la nette impression que la part alimentaire n’est plus largement majoritaire, telle que définie dans l’article du code du travail.
Messieurs Théard et Curt arrivés à 10h45 prennent la réunion en cours, et apportent leurs témoignages, en nous disant que leurs enseignes fonctionnent bien le dimanche, leur chiffre d’affaire du dimanche avoisinerait entre 3 et 5 % du CA hebdo.
Nous certifie que des étudiants sont embauchés (en fait 3 contrats étudiants 8h/hebdo existants sont portés à 12h/hebdo pour l’un des magasins et 4 étudiants + 4 extensions de contrat pour l’autre magasin). Les ouvertures de ces 2 magasins sont motivés par la baisse du CA à cause de l’arrivée d’un nouveau concurrent LECLERC (qui n’ouvre pas le dimanche!)
Monsieur le maire oppose à leur argument que la baisse du CA évoqué a débuté avant l’arrivée du concurrent. 
Il invite les représentants des enseignes Carrefour Market à revoir leur position et à se poser la question de savoir si le jeu en vaut la chandelle.

Les organisations syndicales présentes FO et CGT ont ré affirmé leurs positions qui se rejoignent sur l’opposition à l’ouverture des magasins le dimanche, la sauvegarde du repos dominical, la dénonciation du non respect des accords sur le volontariat, les pressions appliquées, le peu de créations d’emplois, la faible rémunération du travail ce jour là, la désorganisation des vies familiales et privées et le non report sur les autres jours de la semaine des ventes effectuées le dimanche.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0