LES SYNDICATS FO,CGT,CAT DE CARREFOUR ANNECY APPELENT A LA GREVE LE JEUDI 9 AVRIL 2015 Carrefour: Après les caissières et les bouchers, voici le tour des boulangers... -
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carrefour2.jpg

Encore une fois, la rentabilité risque d’avoir raison de l’emploi et de la qualité des produits  vendus chez Carrefour…

 

Jamais lasse de trouver ici ou là des économies de frais de personnel à réaliser,
 les « coast killers » (Tueurs de Coûts)  de chez  Carrefour grassement payés
 par l’entreprise se sont penchés sur les laboratoires Boulangerie/pâtisserie…
 et quand ils se penchent, en général, c’est  que l’emploi ne nous en relève pas, contrairement au prix payé par le consommateur…

 

Partant certainement du principe que les employés de  niveau III fabricant la pate, la cuisant et l’emballant étaient trop nombreux et coutaient trop cher à l’entreprise, ces grosses têtes ont imaginé un scénario (catastrophe pour les salariés de chez Carrefour) de passage des laboratoires en terminaux de cuisson par l’arrivée massive de pâtons surgelés, parfois précuits, directement livrés par les fournisseurs !

 

Ce projet qui entrainera à terme la disparition de nombreux postes, la déqualification des employés affectés à ces terminaux de cuisson et des horaires modifiés servant à couvrir toute la plage d’ouverture du magasin et donc de réapprovisionnement de pains réchauffés à la clientèle, comporte pourtant quelques particularités, en fonction des produits qui seront appelés à être « travaillés » par  les (ex) boulangers :

-le « pain cru surgelé » (restera comme tâche : la pousse, le coup de lame, la cuisson)

 

-les pains spéciaux (restera comme tâche : le placage, pas de pousse car déjà précuit puis surgelé, + la cuisson définitive)

 

-la viennoiserie crue surgelée (restera comme tâche : la levée, la cuisson, l'emballage)

 

Sur la question, la direction de chez Carrefour, fidèle à sa logique de « flou » organisé répond qu'elle n'a pas « en tête » aujourd'hui une liste « détaillée » des magasins qui seront concernés par la mise en place de ce projet et ne pas avoir non plus d’avantages d'éléments à communiquer à ce jour,
« qu'elle entend laisser le temps du test s'effectuer et qu'elle reviendra communiquer plus précisément dès qu'elle aura une meilleure visibilité sur les avantages et inconvénients de ce projet ainsi que sur les conséquences sociales de celui-ci ».


Carrefour précise toutefois qu'il s'agira de magasins en « difficulté générale » de CA (pas forcément que sur la Boulangerie / Pâtisserie d’ailleurs !) car la carence en effectif induira alors le passage en surgelé. Ben oui… dans les magasins à faible CA, on n’embauche pas, et surgelé… logique Carrefourienne n’est ce pas ?

 

 

Les 4 magasins test sont les Carrefour de : CONDE SUR ESCAULT, FOURMIES, VILLEJUIF, LIMAY

 

Ils (les salariés Carrefour ET les clients) sont vraiment mal barrés depuis l’arrivée  des actionnaires Bernard ARNAULT et COLONY CAPITAL  et Lars Olofsson, (surnomé en interne Lars Vador…), le nouveau PDG qui est en train (pour reprendre ses propres termes)  de nous réinventer des  hypers sans salariés avec des produits qui sente bon la mondialisation et le merde in China…

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE