Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Boursier.com) — Carrefour progresse finalement de 5,6% à 24,06 euros en clôture en Bourse de Paris, après la publication de ses résultats semestriels. Les investisseurs ont surtout pris acte de l’amélioration des marges en France, qui compense une chute ailleurs en Europe, et une contribution mitigée des autres régions… Dans la mesure où le marché est focalisé sur le redressement de l’hexagone, l’annonce du jour est bien accueillie.

Le groupe, dont le chiffre d’affaires semestriel avaient déjà été présenté en juillet, a publié ce matin ses comptes complets pour la période. Fort d’un chiffre d’affaires de 36,46 milliards d’euros (+1,4% en comparable, -0,8% en publié), l’EBITDA a légèrement progressé à 1,48 milliard d’euros, pour matérialiser une marge de 4,1% après 4% un an avant. Le résultat opérationnel courant s’apprécie de 7,7% en comparable (+4,9% en publié) à 766 millions d’euros, tandis que le bénéfice net part du groupe, gonflé par les cessions, atteint 902 millions d’euros. La dette nette est réduite de -3,7 milliards d’euros pour être ramenée à 5,89 milliards d’euros. Carrefour a amélioré sa génération de cash-flow libre qui reste négative à -2,46 milliards d’euros (-2,7 milliards d’euros un an avant). Le consensus misait sur un résultat opérationnel courant de 767 millions d’euros.

Dans un contexte où la consommation se durcit partout dans le monde et où les taux de changes sont volatiles, Carrefour maintient son cap, a expliqué le management, qui confirme ses priorités, annoncées en mars dernier, centrées sur le développement du modèle multi-local, multi-format, la décentralisation et la responsabilisation, ainsi qu’une discipline financière stricte, qui passe par uneaugmentation maîtrisée des investissements, prévus entre 2,2 et 2,3 milliards d’euros en 2013.

Lors de la conférence de présentation, le directeur financier a indiqué que le distributeur était en ligne avec l’attente du consensus sur l’année entière en matière de résultat opérationnel courant (2,185 milliards d’euros).

Pour le CM-CIC, « si le ROC semestriel de Carrefour est conforme aux attentes, sa décomposition par zones géographiques ne l’est pas… En particulier, la violence de l’évolution du ROC en France et en Europe hors France est inattendue » selon le broker qui reste à l’achat sur le dossier en visant un cours de 26 euros.

Source: http://www.boursier.com

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :