Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LSASelon le quotidien les Echos, le groupe Carrefour envisagerait une introduction en Bourse de sa foncière Carrefour Property ou sa scission en 2011. Informations que le groupe ne souhaite pas commenter. Deux scénarios seraient donc à l’étude. Le premier serait celui d’une « simple » introduction en Bourse de tout ou partie de Carrefour Property. Sur le modèle de Casino qui a ainsi fondé sa foncière Mercialys (gestionnaire des galeries) en 2005. L’autre scénario serait carrément une scission sous la forme de « spin off », partielle ou totale, qui permettrait de valoriser l’immobilier et de donner de la liquidité aux actionnaires.

Lors de la présentation des comptes annuels 2009, la valeur brute de Carrefour Property (regroupant des actifs en France, Espagne, Italie, Pologne et Roumanie) avait été évalué à 11 milliards d'euros.

Selon la banque d’affaires Natixis «un spin off semble exclu dans le sens ou elle ferait perdre a Carrefour le contrôle de son immobilier ». En revanche «une augmentation de capital avec introduction d'une part minoritaire ne poserait pas nécessairement de problème aux agences de notation dans la mesure où Carrefour conserverait le contrôle et une part élevée de sa propriété ».

Rappelons que Carrefour Property a véritablement démarré en 2007 avec l'entrée dans le capital de Carrefour de Bernard Arnault, associé au fonds d'investissement Colony Capital. Même si dès 2004 une première version avait déjà été projettée pour fédérer les murs de magasins, mais en laissant à des investisseurs tiers dont c'est le coeur de métier le soin de gérer les galeries, alors considérées comme des actifs périphériques. Le projet d'introduction en bourse impulsé par Colony Capital avait finalement été découragé par la crise des subprimes de 2008. Sa réapparition peut donc être interprétée comme un nouvel indice de retour de confiance.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0