Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comité de Groupe Carrefour Décembre 2010

 

Intervention de la secrétaire :

 


Nous n’avons reçu aucun document sur les sujets à l’ordre du jour de cette réunion, même si certains d’entre nous connaissent quelques dossiers par le biais des CCE ou de diverses commission, ce n’est pas le cas de tous les membres du Comité de groupe.
Impossible de préparer cette réunion et nos interventions ou questions

 


Information sur les activités du conseil de surveillance des FCPE


Michel Enguelz : est-il prévu de parler de la situation  catastrophique de l’action Carrefour suite a l’alerte sur les profits (profits warning) parus dans la presse ?
Mme Vergne (directeur des ressources humaines France) rappelle que ce point n’est pas à l’ordre du jour mais propose de faire un point demain matin avec Mr Delarzes, DRH Groupe.
Mr Enguelz : nous sommes en Comité de Groupe et la dégringolade de l’action est un sujet important, les salariés ont le droit d’être informés.
Mme Vergne n’évacue pas le sujet, il sera vu demain matin.
Le Conseil de Surveillance des Fonds Communs de Placements a tenu ses deux réunions plénières en février et septembre afin de contrôler la qualité de la gestion des placements des salariés Carrefour.
Le Comité s’est réuni, dans sa forme restreinte, 6 fois en 2010, il prépare les Conseil, supervise la révision des frais de gestion et des changements apportés au Plan d’Epargne Salariale.

Activités 2010
1. La renégociation des frais de gestion a démarré en 2009 et conclue en 2010. Travail important qui a consisté à obtenir de tous les gérants de revoir leur tarif à la baisse. Aujourd’hui, les tarifs sont alignés avec ceux des grands fonds de gestion, ce qui permet de faire globalement une économie de prés de 2 millions d’€uros pour l’épargne des salariés.
2. Transformation du FCPE « Carrefour Equilibre Solidaire » Premier Fonds dédié d’entreprise a recevoir ce label. Carrefour est allé plus loin cette année en transformant le fonds solidaire en 100% «solidaire et socialement responsable et durable »
Cette évolution ne modifie pas le risque du Fonds ni son profil. On continue à suivre la performance du Fonds grâce à son indice de référence classique.
3. Le fonds « Carrefour Multigestion » se transforme en un fonds 100% action et devient « Carrefour Long Terme »
4. La modification du système de désensibilisation du PERCO s’est réellement effectuée en septembre. Il s’est opéré par le transfert des avoirs des salariés du fonds « Carrefour Prudence » vers le fonds « Carrefour Court Terme »  sans perte pour l’épargnant.
5. Devant le manque de performance dans la gestion de ce fonds, le dernier conseil de surveillance a donné mandat de faire un appel d’offre.

Après l’audition des candidats retenus à l’oral :
• Banque postale Asset Management
• Edmond de Rothschild Asset management
• CM-CIC Asset Management
• RFG-IFP

Présentation de l’état actuel de l’épargne salariale
Le Plan d’Epargne Groupe :
202 000 porteurs de part
823 659 290 d’€uros

Le Plan d’Epargne Retraite COllectif :
23 000 porteurs de part
113 810 393 d’€uros
Total : 937 millions
202 000 épargnants dont 41 000 Carrefour Actions
Versements 12 derniers mois :
Les performances 2009 et 2010 (à fin Nov)
Les performances annuelles des fonds sont globalement bonnes hormis celles du fonds « Prudence » toujours légèrement en dessous de la moyenne.

2011, la nouvelle loi sur les retraites comporte des mesures ayant un impact sur notre dispositif :
• incitation à épargner en vue de la retraite
• La taxe de forfait social passe de 4% à 6%
• Versement par défaut de 50% de la participation obligatoire sur le PERCO
• Encore beaucoup de questions sur les modalités pratiques
• Le décret d’application toujours pas parut
• Décision en Conseil de février
Les autres dispositions sont déjà en place chez Carrefour : sécurisation sur le PERCO, passerelle CET/PERCO

Jacqueline Poitou : Est-ce que ça veut dire qu’un jeune qui ne répond pas, Verra sa participation placée dans le Perco jusqu’à l’âge de 70 ans, peut être ?

René Thomas : Oui, c’est ce que veut le législateur

Michel Enguelz : ce n’est pas ce qui est écrit dans la loi, c’est votre interprétation de ce que veut l’entreprise. Il faudra une décision du conseil de surveillance et seulement après la parution du décret d’application.

Jean Yves Chaussin : concernant ce point, si cela devait se mettre en place rapidement, comment allez-vous informer les salariés.

René Thomas : Nous n’en sommes pas encore là, c’est pour ça qu’on a prévu un conseil début janvier, pour évoquer la partie communication. Les modalités sont censées aussi être prévues par décret.
Il faut que les collaborateurs soient tous informés, comme on l’a fait au moment où on a pu percevoir sa participation, c’est comme ça qu’on est arrivé à augmenter le pourcentage de réponse de la part des salariés.

Michel Enguelz regrette que l’on ne puisse pas parler de la situation de l’action Carrefour, alors qu’il s’agit  d’un sujet qui intéresse la plupart des salariés.

 

Présentation du rapport du développement durable


Points clés du Rapport Expert de Développement Durable 2009
• Une articulation autour de 3 grandes thématiques du Développement Durable :
   économique, social et environnemental
• Présentation de sujets «polémiques » auxquels Carrefour est confronté et sur
  lesquels le Groupe se positionne (ex: biomatériaux, coton ouzbeck…)
• Des chiffres clés et des bonnes pratiques illustrant nos engagements
• Une partie Enjeux sur des thématiques clés, présentées par un expert externe
  et un collaborateur et permettant d’approfondir ces thématiques
• Témoignages d’experts internes (une dizaine) et externes (une douzaine) du Groupe
• Un niveau d’assurance modérée pour le reporting de Développement Durable
Suivi des Lignes Directrices de la GRI , niveau B
22 Indicateurs clés de performance et présentation de leur évolution sur 4 ans

Une partie "Enjeux" pour mettre en avant 5 thématiques clés.
Cinq des grands enjeux clés pour l’activité du Groupe sont présentés par un expert externe et un collaborateur :
• L’équilibre alimentaire
• La consommation citoyenne
• Conditions sociales de fabrication
• Favoriser l’égalité des chances face à l’emploi
• Lutter contre le changement climatique

Michel Enguelz : Au congrès mondial de l'UNI à Nagasaki, les syndicats mondiaux dénoncent Carrefour et Wall Mart comme bonnet blanc et blanc bonnet.
Comment Wall Mart peut-il être correct avec les salariés de ses fournisseurs pendant qu’1,5 millions de salariées portent plainte pour discrimination.
Dominique Moualek : On constate que la nouvelle politique organisationnelle de l’entreprise se fait, depuis plusieurs mois, au détriment des valeurs qui ont fait la force du groupe Carrefour, ce sont le respect et la déontologie.
Aujourd’hui, la politique gagnant/gagnant disparait. Aujourd’hui, les salariés payent systématiquement une politique visant à réduire les couts.
Cette situation est insupportable et ne peut plus durer. Il devient urgent que le respect et le dialogue social retrouvent rapidement leur place à tous les étages de l’entreprise et ce dans l’intérêt général.

Compte rendu de la commission d'information Solidarité Logement du 26 novembre 2010

Toutes les organisations syndicales étaient invitées à cette réunion, à raison d'un membre par organisation.
Seul le représentant FO était présent.


Rappel des critères du budget de solidarité logement Groupe
Budget Solidarité 0.10 %
• 1 an d’ancienneté dans le groupe
• Demandeur qui du fait de son handicap ou d’un des membres de sa famille rencontre des difficultés d’accès au logement.
• Demandeur sans logement ou en passe de l’être sous moins de 6 mois pour une raison totalement indépendante de sa volonté,
• Surpopulation (critères déterminés par les professionnels du logement),
• Divorce, séparation, ayant des conséquences socialement préoccupantes,
• Mutation professionnelle collective et individuelle(issue d’accords collectifs - toutes catégories et sans notion d’ancienneté ),
• Salariés bénéficiant d’un CIL Pass Assistance, en cas de déséquilibre financier.
• Après 3 propositions conformes : abandon du dossier.

Versements et dépenses au titre de l’exercice 2009
Versements reçus Alliade                                   933 515 €
Versements reçus Cocil                                      815 946 €
Total                                                                 1 749 461€

Montants des aides Alliade                                982 426 €
Montants des aides Cocil                                1 273 244 €
Total dépenses 2009                                      2 255 670 €
(Total dépenses 2008)                                  (2 130 531 €)





Information sur la conjoncture économique et le marché de la distribution

Carrefour second distributeur mondial au premier rang en Europe. Nous pouvons constater des ventes solides dans un environnement contrasté.

Affecté par un environnement économique toujours difficile, Carrefour a accusé une décroissance organique de 0,6% de son chiffre d'affaires au cours du premier semestre de l'exercice 2010.

L’alimentation représente 13,5% du budget des ménages.
En novombre 2010, l’opinion des ménages sur la situation économique s’améliore mais reste en deçà des moyennes de longs termes…
40% des dépenses des ménages sont « contraintes » assurance, logement, transport, abonnement télécom, frais bancaires...
Un Noel sans faste : baisse importante des prévisions d’achat pour les fêtes de fin d’année (-2,5%) le poste le moins affecté étant les repas de fêtes (-2,2%)
La moitié des Français achètent en ligne (+26%)sur les ventes de Noel, 2 fois plus qu’il y a 3 ans (6 milliards € de ventes)

Une enquête image des marques donne un résultat sur les mesures des capacités de surprise et nous situe dans le TOP 50
Nous constatons que le n°1 n’est autre que Google, vient ensuite Décathlon Ikéa Leroy Merlin Sony Danone
Carrefour est la 1ère marque PGC, FLS en France par son envergure.  Sa portée est double par rapport à Auchan, et mieux que Coca cola

La marque carrefour dans le monde
Carrefour, second distributeur mondial, au premier rang en Europe.
L'hyper reste le format dominant, internet est un outil d’information en phase de généralisation.
Les hypers représentent plus de la moitié du commerce à dominante alimentaire 55%
Les supers 30% et le Hard discount 11%
4%  restent de la proximité, et les experts pensent que ce format pourrait être redynamisé et évoluer dans les années à venir.

Brigitte Penne: Dans la presse la promo-libre va mourir, que pouvez-vous nous en dire ?
Carrefour voulait se démarquer de la promo imposée, comment le client s’y retrouve ?

Jean-Yves Chaussin : On constate des dysfonctionnements au niveau des promos, une baisse des offres promotionelles alors que les clients, d'après les sondages réalisés, recherchent les bonnes affaires et les produits en promotions. N'y a t'il pas un décalage entre les attentes clients et la remise en cause du programme Promo-Libre par Carrefour ?
Est ce que Carrefour veut continuer son programme fidélité ?

MichelEnguelz : dommage que les changements s’opèrent ainsi sur la fin d’année, juste avant les fêtes….
Dommage que les décideurs ne soient pas là pour expliquer aux représentant des salariés et que ce soit vous qui êtes obligée de nous trouver des réponses assez peu convaincantes.

La direction : tout le monde est conscient des anomalies, la promo libre ne sera pas arrêtée en 2011, mais sera réadaptée en fonction des familles. La pertinence de la promo-libre est variable d’une famille à l’autre. Certaine sont très attractives, d’autres ne se sont pas montré pertinentes.
Nous essaierons de faire mieux sur 2011.

 


Code de conduite professionnelle – Comité Ethique des pays

Le code de conduite qui nous a été présenté lors du comité de groupe du 7 décembre 2010 mérite quelques explications.


Il est bien évident, pour Force Ouvrière, que les éléments aussi essentiels que la déclaration universelle des droits de l’homme, les conventions de l’OIT sur le travail des enfants, les principes de l’OCDE concernant la corruption, les principes édités par l’ONU doivent être respectés par Carrefour et nous veillons à ce qu’ils le soient.
Quant aux dix autres règles éditées dans ce document, pour certaines d’entre elles, ce ne sont ni plus, ni moins que des obligations prévues par le code du travail et qui sont soumises au contrôle soit par l’intermédiaire des comités d’entreprise, des CHSCT  et des règlements intérieurs: il en est ainsi des conditions de travail, de l’égalité, la diversité ou les élus du personnel.
Ce qui pour Carrefour est un souhait est pour Force Ouvrière une obligation « inscrite dans le marbre » des droits fondamentaux des salariés.
Plus grave est l’appel à la délation faite à chacun des employés de Carrefour, je cite : « Tous les collaborateurs de Carrefour sont invités à signaler à leur responsable hiérarchique direct dans les meilleurs délais toute pratique ou action qu’ils estiment contraire ou incompatible avec tout principe énoncé ». Pour le syndicat Force Ouvrière, ces principes ne sont pas acceptables, la délation ne pouvant être une avancée pour l’ensemble des salariés.

Déclaration Force-Ouvrière (Jacqueline Poitou) :
Puisque vous nous invitez à dénoncer les anomalies, moi je vais commencer :
Aujourd’hui, on est incité à dénoncer nos propres dirigeants qui nous mettent tous en danger ! 
On constate un tas de dysfonctionnement :
La ligne bleue qui ne génère que du stress et n’est pas respectée,
Les promotions pour attirer le client avec seulement une poignée d’exemplaires, ce qui génère des dizaines de clients satisfaits, et des milliers de mécontents.
Le gaspillage comme par exemple la suppression des services décoration, et la pose de quelques guirlandes de Noël par une société extériereure, pour un coût de plus de 3 000 € dans un petit magasin… et à contrario des économies sur le personnel et le matériel de travail.
La démarque due à toutes les anomalies des nouvelles méthodes d’encaissement et organisationnelle comme Atica, et en même temps notre intéressement qui s’envole.
Alors oui, je dénonce tout cela, et maintenant que fait-on ?

Enfin, il en est de même avec l’accord signé avec l’UNI en 2001. Celui-ci n’est respecté que quand cela arrange Carrefour, il suffit pour s’en convaincre de regarder ce qui s’est passé lors des dernières élections du personnel en Espagne.
En conséquence, Force Ouvrière refuse la mise en place de ce code de conduite.

 

Projet CAT MAN G2 (Catégory Manager)

Ce projet, lancé il y a 2 ans, est aujourd’hui en phase de déploiement
A partir du constat de la dégradation du marché non-alimentaire ou Carrefour n’a pas trouvé sa place, il a été décidé de massifier les achats non –alimentaire en textile, bazar et saisonnier  pour bénéficier de la taille du groupe à l’achat.


La France et l’Espagne ( G2) vont partager les rôles pour une organisation plus efficace.
Principale difficulté : faire travailler ensemble ces 2 pays ; un inventaire des compétences préléminaire aux affectations de postes a été réalisé. Une sélection de collaborateurs a été effectuée et des formations vont être effectuées. Les langues sont un atout indispensable.
La période de transition s’avère assez difficile.

 

Projets de réorganisation Hypers en cours

 


• Nouveau Modèle Opérationnel : à ce jour il a été décidé d’élargir le test à 19 magasins représentant un échantillon représentatif de l’ensemble du parc des Hypermarchés.

• Carrefour Planet : Les tests mis en place dans les magasins de Vénissieux et Ecully ayant été concluants, un déploiement national a été décidé. Dans un 1er temps,
le déploiement du concept se fera sur 71 magasins d’ici mai 2012.

• Transformation du Back Office Réception, PAM, Déco : a pour objectifs de simplifier les tâches en magasin, de fiabiliser les processus magasins et limiter les risques de dérives. Et aussi d’automatiser, supprimer ou suivre centralement certaines tâches, et harmoniser le suivi de l’activité, le reporting et les revues de performance.
Les métiers concernés par ces 3 projets ont été déclarés sensibles, et les salariés sont en cours de reclassement dans le cadre de l’accord de GPEC.
233,9 employés Temps complet repositionnés, étant précisé que la mise en œuvre de ces projets a été décalée par rapport au calendrier initial.

• Nouvelle organisation « Tous Commerçants » : nouvelle organisation destinée à améliorer l’excellence opérationnelle et la satisfaction client
Création de 2 nouveaux postes : Gestionnaire de Stock et Approvisionneur Principal et mise place de la polyactivité à tous les niveaux
Déploiement en cours

• Réorganisation des sièges en région : 79,3 personnes ont été identifiées sur un métier sensible et 54,8 personnes ont été repositionnées à fin novembre.

Projets de réorganisation Supply
• CASCH France : Centralisation des approvisionnements PFI : 168 collaborateurs concernés, dont 40 repositionnés ; le projet organisation en flux tendu de la logistique produits frais est en cours de mise en œuvre.

Projets de réorganisation Dia
• Consolidation des activités logistiques de la Direction de Paris, impliquant un déménagement de l’entrepôt de Vitry sur Seine vers celui de la Courneuve : 90 salariés concernés par le déménagement, et aucun poste supprimé.
• Projet de fermeture de 14 magasins de la Direction Régionale Rhin Rhône, compte tenu des difficultés rencontrées : 81 salariés concernés par l’application de l’accord de méthode.
• Planning des passages en location-gérance : sur un parc de 941 magasins, 90 sont prévus en 2010 (transferts + ouvertures), ce qui portera le parc de franchisés à 194 en fin d’année.

Projets de réorganisation Banque Carrefour
Au 1er mai, transfert de l’activité des Produits Financiers et des Assurances : 1319 personnes transférées des Hypers à S2P, 535 personnes transférées de Carma à S2P - 211 personnes sont restées salariées de l’Hyper et 2 collaborateurs ont réintégré l’Hyper suite à leur demande.

Projets de réorganisation des sièges d’Ile de France
Le planning des transferts a été respecté et les déménagements seront terminés mi-décembre. Sur 2000 collaborateurs concernés, 80% des employés ont accepté une mobilité sur Massy dont 97% des cadres.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0