Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 La FGTA-FO se mobilise pour l’emploi et les salaires dans la
 grande distribution.

 

La FGTA-Force Ouvrière, fédération syndicale de salariés majoritaire dans la grande distribution, ne peut accepter que les salariés de la grande distribution déjà durement éprouvés par les conséquences de la crise et de la guerre des prix, soient pris en otage par l’activisme patronal de la FCD (organisation patronale de la grande distribution).


Que se passe t il ?
Les allégements de cotisations salariales « FILLON» sur les bas salaires sont une des mesures que l’état a mis en place, dans le cadre de sa stratégie pour l’emploi. Les Enseignes de la grande distribution qui en bénéficient maintenant depuis plusieurs années se voient aujourd’hui menacées par le gouvernement, qui souhaite remettre en cause cette « niche fiscale ».
La suppression possible de cette mesure d'allégement fait actuellement l’objet d'un chantage de la FCD qui a suspendu le processus des NAO dans la branche (les allégements FILLON représentant un allégement de cotisation de plusieurs centaines de millions d'euros pour les groupes de la grande distribution). La FCD qui n’entend pas renoncer à cette « recette » et qui menace de « geler » les augmentations de salaire dans la branche a conditionné la reprise des négociations à un « geste de reconsidération de la part du gouvernement ».
Les intentions de la FCD étant très clairement exprimées sur le sujet. Si cette mesure d’exonération était supprimée, les grilles de salaires seraient gelées dans la Grande Distribution.

Notre Position :
Bien qu’opposée à ce type de mesure qui n’apporte pas la démonstration de la création d’emplois pérennes, et qui génère un déficit de recettes pour la protection sociale des salariés, la FGTA-FO à toutefois également pris en considération l’effet pervers que l’aboutissement de ce projet aurait sur la politique de bas salaires des enseignes de la grande distribution. Cette mesure bénéficierait au final aux enseignes les moins disantes au niveau salarial et social.
Pour toutes ces raisons, la FGTA/FO souhaite alerter le gouvernement des conséquences négatives que ce projet pourrait avoir sur les salariés de la grande distribution. Si cette « recette fiscale », qui est intégrée dans les comptes financiers des enseignes de la grande distribution, venait à être supprimée elle serait « récupérée » de façon inéluctable sur la seule variable d’ajustement qui reste malheureusement encore compressible: l’emploi et les salaires. De plus cette mesure provoquera la remise en cause de certaines dispositions conventionnelles qui est un réel progrès social pour les salariés. (13ème mois, prime de vacance…)

Notre revendication :
Pour notre organisation syndicale, une exonération de cotisation salariale de ce type ne devrait être allouée qu’avec une contrepartie sociale aux salariés. Cette exonération doit encourager les enseignes les plus disantes dans le domaine social (salarial, conventionnel, dialogue social) et non pas les moins disantes comme c’est le cas actuellement.

Pour ne pas faire le frais de la rigueur budgétaire décidée par le gouvernement, et ne pas payer les pots cassés dans cette sordide histoire de gros sous entre patrons et état, la FGTA-FO agit.
Remplissez les cartes postales par les salariés et envoyez les au Président de la République. Ces cartes sont dispensées de timbrage.

Téléchargez la carte postale
Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :