Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Figaro.frL'un des deux magasins pilotes Planet, ouvert en septembre à Ecully, près de Lyon.

Le déploiement du nouveau concept Planet est reporté au second semestre 2011.

Planet, le nouveau concept d'hypermarché de Carrefour, a du retard à l'allumage. Selon nos informations, son déploiement, qui doit redynamiser les ventes des plus grands magasins du distributeur, ne démarrera pas avant la fin du premier semestre 2011 et à un rythme plus lent que prévu.

Le 16 septembre, lors de la présentation de Planet aux investisseurs, la direction de Carrefour avait parlé d'un déploiement «rapide», avec cinq ouvertures programmées en France avant la fin de l'année, en plus des magasins pilotes ouverts en septembre à Vénissieux et Ecully, près de Lyon. Mais la période des fêtes étant cruciale pour l'enseigne et peu propice au démarrage de travaux, plusieurs transformations ont été reportées. «La position de la direction évolue sans cesse, indique Serge Corfa, délégué national CFDT. Entre la conversion au nouveau concept et la mise en place d'une nouvelle organisation du travail, ils ne veulent surtout pas nous affoler.»

D'ici au début de 2013, 500 transformations de magasins sont prévues en Europe (France, Espagne, Italie, Belgique, Grèce). Selon les zones de chalandise, les restructurations seront plus ou moins lourdes. 245 hypers, représentant 70% des ventes en Europe de l'Ouest, doivent passer sous enseigne Carrefour Planet. Les 255 autres garderont leur bannière actuelle mais adopteront certaines «briques» du nouveau concept. La facture pour Carrefour s'élèvera à 1,5 milliard d'euros, soit un coût moyen de 4,2 millions d'euros pour chaque magasin Planet.

 

Doute sur l'image-prix

 

En France, sur 230 hypermarchés dont 203 détenus en propre, 120 sont éligibles au nouveau concept multispécialiste. Comme prévu, ce sont les plus grands (plus de 8000 m²) en zones urbaines qui sont visés. Une liste de 70 magasins à transformer sur dix-huit mois a été divulguée début novembre, mais il n'est pas dit que les 50 autres soient convertis.

En interne, les rumeurs divergent sur les performances de Planet: «bonnes», selon certains, «mitigées» pour d'autres. De l'analyse des premiers résultats dépend en effet la suite du programme. Soit la pertinence du nouveau concept est probante et le déploiement peut être rapide, soit il faut corriger la copie et les choses risquent de prendre plus de temps.

Selon le consultant indépendant Frank Rosenthal, «il y a aussi un gros doute sur l'image-prix véhiculée par Planet, contrepartie d'une expérience d'achat améliorée mais sujet sensible dans le contexte économique actuel».

L'ampleur de la tâche a déjà fait reculer la direction sur la mise en place du nouveau «modèle opérationnel», autre chantier qui devait être amorcé dès la fin de cette année, repoussé à la fin 2011. Nul doute que l'enjeu de Planet - «réinventer l'hypermarché pour créer de la valeur» - est prioritaire.

Les 500 hypers européens visés pèsent 40% des ventes mondiales de Carrefour, soit 37 milliards d'euros. La transformation du parc est censée permettre d'ici à 2015 une hausse des ventes de 18% et une amélioration de la marge opérationnelle à 5,3% du chiffre d'affaires contre 3,5% en 2009.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0