Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Le Secours Populaire reçoit une aide de 50 000€ du groupe
 Carrefour


Deux jours après la destruction à Roubaix des stocks d'aide alimentaire du Secours Populaire, le groupe Carrefour, « un partenaire de longue date », a fait un don, hier, de 50 000€ à l'association. Un geste de solidarité qui servira à répondre aux besoins urgents des 15 000 familles du Nord en grande difficulté.


Six mois d'aide alimentaire partie en fumée mardi matin dans l'incendie de l'entrepôt de Roubaix. Quatre mille palettes de denrées, d'une valeur de 6 à 7 millions d'euros, qui étaient destinées aux 15 000 bénéficiaires du Secours Populaire. « Le groupe Carrefour a souhaité répondre à l'urgence du Secours Populaire dont il est un partenaire de longue date », a précisé Bruno Lebon, directeur régional, tout en remettant un chèque de 50 000€ à Romain Gayot, le secrétaire départemental de la fédération du Nord du Secours Populaire.
 
Dans la petite salle de l'hypermarché de Wasquehal, les flashs crépitent et les caméras immortalisent le moment. Questionné, Romain Gayot avoue qu'il n'est pas surpris par ce geste : « On l'espérait. » En revanche, il se dit heureux que « Carrefour réponde positivement et soit très réactif. C'est une agréable nouvelle car on a de gros besoins ». Compte tenu de la situation, Romain Gayot a indiqué que ces 50 000 E « vont servir en priorité à l'achat d'aide alimentaire pour répondre aux besoins urgents ».

Parallèlement à ce don qui émane du fonds de solidarité du groupe Carrefour, une autre action vient d'être lancée. « On a la volonté de s'engager dans le Nord - Pas-de-Calais », a précisé M. Lebon. Depuis hier et jusqu'au 16 janvier, les 120 magasins de la région proposent à leurs clients, lors de leur passage en caisse, d'acheter un ou des coupons d'une valeur de 2€ qui seront intégralement reversés au Secours Populaire sous forme de denrées alimentaires choisies par l'association. Car « selon les populations, on a besoin de produits spécifiques », a commenté M. Gayot.
Certes, on est encore loin des 6 ou 7 millions de pertes mais, philosophe, Romain Gayot a déclaré : « Ce sont avec les petites rivières que l'on fait les grands fleuves. » D'autant que les bénévoles s'activent, que d'autres partenaires sont sollicités et d'autres opérations vont être montées pour collecter des dons afin de subvenir aux besoins élémentaires des 15 000 bénéficiaires du Nord.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :