Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Inquiets des mesures prises dans d'autres magasins de l'enseigne, des salariés de Carrefour entament un mouvement de grève aujourd'hui, journée clé pour l'hypermarché en terme d'activité.

Craignant de lourds changements d'horaires, ils entament un mouvement

 

Ils ont choisi la veille de Noël -sans doute l'un des plus gros jours de l'année en terme de chiffre d'affaires, pour l'enseigne- pour exprimer leurs craintes, mais aussi leurs revendications. Les salariés du magasin Carrefour La Ciotat ont décidé d'entamer un mouvement de grève ce matin pour protester contre des mesures qui se dessinent à l'échelle nationale pour les prochains mois.

"L'enseigne envisage de changer les horaires d'une partie des salariés de façon très importante, explique Antonio Teles, délégué syndical FO de l'hypermarché ciotaden. Des personnes qui commençaient à 5 ou 6h devraient ainsi prendre leur service à 2h ! Après discussion en comité central d'établissement depuis le 25 novembre, ces mesures sont actuellement testées dans plusieurs magasins, et devraient être instaurées dans 15 magasins dès le 1er janvier."

Première vague

Selon les syndicats, le magasin de La Ciotat n'est pas concerné par cette première vague -la direction locale aurait même assuré que ce ne sera pas le cas durant les trois premiers mois de l'année-, mais les craintes sont vives au sein du personnel, qui entend aussi, par ce mouvement, évoquer à nouveau les problèmes d'effectifs. "Aujourd'hui on ne parle pas d'argent, on souhaite juste travailler dans de bonnes conditions, note Antonio Teles. En temps normal, nous sommes en sous-effectifs, alors en période de fêtes, ça devient ingérable: ces jours-ci, rien qu'en produits frais, le magasin reçoit presque deux fois plus de palettes chaque jour, et avec très peu de renfort ! Mais il n'y a pas de dialogue possible avec la direction..."

Dès 2h ce matin, les salariés en grève devaient être présents aux abords du magasin, "dans le but d'essayer de bloquer un ou deux camions de livraison", souligne le délégué syndical FO. "Mais notre objectif n'est pas d'empêcher les clients de faire leurs courses, ajoute-t-il, nous serons là pour les informer de la situation".

Selon l'intersyndicale qui appelle à la grève, les rayons les plus touchés par le mouvement seront les produits de grande consommation, l'épicerie, les produits frais en libre service, la boucherie et la boulangerie. Malgré tout, le magasin devra faire face, avec des effectifs réduits, à l'afflux de clientèle attendu un 24 décembre.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0