Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Malgré la crise, les poids lourds mondiaux de la distribution
 ont amélioré leur rentabilité en 2009

 

Les plus gros distributeurs de la planète ont observé une faible croissance de leurs ventes. Mais la maîtrise des coûts leur a permis d'améliorer leurs résultats.


En dépit d'une conjoncture économique morose, les géants mondiaux de la distribution ont affiché de bons résultats en 2009. Au total, indique une étude Deloitte intitulée «Les champions de la distribution» publiée ce jeudi, les 250 principaux acteurs du secteur ont enregistré un chiffre d'affaires de 3.760 milliards de dollars, soit en moyenne 15 milliards de dollars par distributeur.

Certes, les ventes de ces groupes n'ont progressé que faiblement (+3,1% en tenant compte des effets de change), mais leur rentabilité s'est améliorée grâce à une politique payante de maîtrise des coûts. Leur marge bénéficiaire nette a ainsi augmenté en 2009, à 3,1%, contre 2,4% en 2008. Et, parmi les 188 distributeurs qui ont publié leurs résultats, seuls 13 ont enregistré des pertes, soit moins de la moitié qu'en 2008.
Les cinq leaders du secteur (l'américain Wal-Mart, le français Carrefour, l'allemand Metro, le britannique Tesco et l'allemand Schwartz) conservent leurs positions, mais, indique l'étude, «ils ont pour la première fois sous-performé en terme de chiffre d'affaires et de résultat par rapport au top 250».
L'alimentaire, qui représente plus de deux-tiers des ventes des groupes du classement, a mieux traversé la crise que la mode ou l'équipement «en termes d'activité» précise l'étude.

Emergence de champions régionaux
Enfin, Deloitte note que 13 sociétés font leur entrée dans le classement des 250 plus gros distributeurs mondiaux, réalisant au minimum 3 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel. Par ailleurs, plusieurs champions régionaux émergent: le mexicain Grupo Chedraui (qui fait son entrée à la 219e place), le brésilien Pao de Açucar (qui passe de la 92e à la 75e place), et le chinois Bailian (qui s'adjuge la 70e place au lieu de la 90e un an plus tôt).

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0