Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Market : « Travailler le dimanche pour 2,03 € de plus »

 

Au Carrefour Market d'Alençon, les salariés ont débrayé pour être mieux indemnisés quand le magasin ouvrira le dimanche.
« Pour un dimanche travaillé, de 9 h à 12 h 30, je vais gagner 2,03 € de plus, a calculé cette caissière du Carrefour Market. Ça nous gâche quand même notre dimanche, on veut que ce soit mieux payé. »


Ils partageaient tous cet avis, samedi à 11 h 30 devant le magasin. Avec l'appui de deux délégués Force ouvrière, Pierrette Royer et Daniel Simons, une petite vingtaine d'employés ont débrayé durant une heure.
Pas pour s'opposer à l'ouverture dominicale prévue à compter du 7 novembre. Mais pour être davantage indemnisés : « Ces heures seront payées 10 % plus cher, explique Pierrette Royer. Alors qu'en heures supplémentaires, ça serait 50 %. »
Patricia, Françoise, Catherine et les autres ont distribué des tracts aux clients. Beaucoup disent ne pas approuver cette ouverture dominicale. « Mais on sait bien qu'il y aura sûrement pas mal de monde à venir », confient les trois femmes. Qui, comme Catherine, ne sont pas très enthousiastes à l'idée de sacrifier leur septième jour : « Ici, ça se fait bien sur la base du volontariat. Mais on se sent un peu obligé, par solidarité avec nos collègues. Pour que ce ne soit pas toujours les mêmes qui travaillent le dimanche. »

Les relations avec le directeur du magasin sont bonnes. L'action des employés était plutôt destinée à la direction nationale de Carrefour Market. Qui a commenté, via son service presse : « Cette ouverture permet d'offrir plus de souplesse aux clients et plus d'opportunités aux salariés qui souhaitent travailler plus. » Plus, c'est combien ? « Une majoration de 10 % » confirme le service presse. Avec Carrefour, le positif est un peu court.


Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0