Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entre les grandes enseignes, la bataille des prix fait rage. Les nouveaux services numériques se généralisent.

Prix bas, innovations, offres multicanales : les grandes enseignes de supers et d’hypermarchés font flèche de tout bois pour faire en sorte que la crise épargne le pic commercial de Noël. L’inquiétude est de mise dans les rayons. « Nous ne pouvons que constater une accumulation de mauvaises nouvelles qui pèsent sur le moral des consommateurs », reconnaît le porte-parole de Système U. « Nous ne nous attendons pas à mieux qu’une stabilité des ventes pour les jouets », anticipe-t-on chez Auchan. Les enquêtes des prévisionnistes restent plutôt optimistes (lire ci-contre), particulièrement pour les rayons alimentaires qui sont les priorités des supermarchés et des petits hypers des Leclerc, Système U et autres Intermarché. Mais cette année, les chariots ne se rempliront pas tout seuls.

LIRE AUSSI A Noël, la table sera bonne, mais le sapin peu garni

La bataille pour les prix a fait rage dans les prospectus distribués dès le début des vacances de la Toussaint. « Les écarts sont très restreints », constate Hélène Warlop, manager de la catégorie jouets chez Auchan. Si Carrefour reconduit son opération « garantie des prix les plus bas sur 200 jouets de grandes marques », les autres enseignes multiplient les promotions attractives : – 25 % chaque semaine sur des marques iconiques comme Barbie chez Auchan, – 40 % sur une sélection pour les titulaires d’une carte Intermarché (par exemple, 53,55 euros contre 89,25 pour la tablette Storio 2 de Vtech, l’un des produits vedettes de ce Noël), ou bien encore, toujours chez les Mousquetaires, des promotions « exceptionnelles » en décembre sur tous les produits festifs alimentaires dont une opération « caviar 100 % remboursé ».

Offres multicanales

La guerre des prix a lieu aussi sur le front des marques propres. Ainsi Carrefour, outre sa nouvelle liseuse NolimBook, propose un smartphone à 199 euros et la Simwatch, une montre connectée dans laquelle il suffit de glisser sa carte Sim, à partir de 129 euros. Auchan met en avant son label de jouet maison, Rik et Rok.

Autres innovations : les offres multicanales. Pour la première fois, Carrefour permet de commander les 3.000 jouets du catalogue sur Carrefour.fr pour une livraison, au choix, en magasin, à domicile ou dans un point Relais. Chez Auchan, le site maison donne la possibilité de réserver, en magasin cette fois, le jouet de son choix, et de le retirer au dernier moment. Une bonne façon de ne pas rater le « best-seller » et de ne pas avoir à stocker ses jouets.

Plus généralement, le complément d’offre des sites Internet permet de rivaliser avec les enseignes spécialisées. Mais les jouets stars de 2013 seront bien, eux, en rayon : notamment les jouets éducatifs connectés, les tablettes VTech, mais aussi Clémentoni, Ingo, Videojet, Oregon et Lexibook (que Carrefour fait découvrir dans un espace de test), Furby, la peluche interactive de Hasbro ou Magic Jinn, l’animal capable de lire dans les pensées des enfants.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :