Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 Quimper. La CGT et la CFDT déplorent le blocage de  
 Carrefour le 11 novembre

 

D’après Ouest France, la CGT et la CFDT de Carrefour déplorent le blocage de l’hypermarché, par une soixantaine de membres de Force Ouvrière (FO), Solidaires, confédération nationale du travail (CNT) et de simples militants « non affiliés », à Quimper (Finistère), dans la matinée de jeudi.
 « Nous ignorions que cette action allait avoir lieu, tient à faire savoir Michèle Laurent, déléguée CGT du magasin. Nous regrettons ces débordements.»


Environ soixante-dix manifestants bloquent les accès du centre commercial Carrefour, à Quimper, depuis 9 heures ce jeudi matin.
Des caddies empilés et des feux allumés devant toutes les entrées. Environ soixante-dix manifestants bloquent les accès du centre commercial Carrefour, à Quimper, depuis 9 heures ce jeudi matin. Un mouvement à la fois contre la réforme des retraites et en solidarité aux hôtesses de caisses obligées, selon les manifestants, de travailler un jour férié.

Le directeur de Carrefour, Guy Le Goec, rappelle, lui, que «la vingtaine d’hôtesses de caisses qui travaillent aujourd’hui sont volontaires. Elles ont la possibilité de rattraper un jour et sont payées double.»

Une CFDT et une CGT qui est pour le travail des jours fériés ! les salariés apprécieront !

Il est surprenant aussi de constater que le directeur ne connaît pas les modalités de rémunération d’un jour férié chez Carrefour.
Pour rappel :
Les jours fériés travaillés donneront lieu au choix du salarié :
-Soit au paiement des heures effectuées le jour férié, au taux horaire contractuel majoré de 50%, en sus de la rémunération mensuelle,
-Soit à un repos compensateur d’une durée égale au temps travaillé, dans les trois mois qui suivent, sans réduction de salaire. Ce repos pourra être positionné, pour les salariés qui le souhaitent, de telle sorte que sa combinaison avec un jour de repos hebdomadaire permette l’octroi d’un week-end du samedi matin au lundi soir.

Les hôtesses de caisses pourront constater sur leurs fiches de paies de novembre que les modalités de paiement d’un jour férié ne seront pas en adéquation avec les propos du directeur !

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0