Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

info logo-copie-1

 

Le Progrès de LyonLes 50 manifestants devant le site de LCM, hier  / Photo Raymond Mir

50 salariés du groupe Logidis comptoirs modernes (gestionnaire de la logistique du groupe Carrefour) et le syndicat CGT, majoritaire dans l'entreprise de Saint-Sorlin-en-Bugey, ont lancé un mouvement de grève pour une durée illimitée, pour la revalorisation des salaires.

Après celle des salariés des hypermarchés et les supermarchés du groupe Carrefour, ne parvenant pas à faire entendre leurs revendications auprès dirigeants de l'entreprise, en particulier l'augmentation de 3,5 % des salaires rétroactive au 1 er janvier 2011, les salariés appellent les autres organisations syndicales à se joindre au mouvement de grève. « Les conditions de travail de plus en plus dures et la non-revalorisation des salaires, ainsi que la dégradation des relations avec l'encadrement, amènent l'ensemble des salariés à se révolter contre un employeur qui engendre d'énormes bénéfices », s'est exprimé Pascal Paladino, le représentant CGT à LCM Saint-Sorlin-en-Bugey, siège social du groupe.

Hier matin, selon le syndicat, les entrepôts de LCM étaient bloqués à Combs-la-Ville, à Nîmes, Saint-Germain-les-Arpajon et Mâcon. D’autres employés de LCM étaient en grève, notamment à Mâcon, où l’on comptabilisait 80 % de grévistes .

 

NÉGOCIATIONS SALARIALES ROMPUES CHEZ LCM, LA LOGISTIQUE DE LA PROXIMITÉ DE CARREFOUR

LSA"Nous ne souhaitons pas rentrer dans un conflit dur. Mais le mouvement s'est durci parce que la colère est grande". Tels sont les mots d'un porte-parole de F.O, syndicat qui représente 28% des 5000 salariés de LCM, la logistique de Carrefour Market et de la branche proximité de Carrefour. Depuis hier soir, mercredi 18 mai, les 14 entrepôts de LCM sont touchés par une grève.  Les salariés mobilisés (70% d'entre eux selon F.O) demandent la réouverture des négociations salariales, négociations interrompues depuis la dernière réunion le 13 mai dernier. Chacun est resté sur ses positions : +2% d'augmentation et une remise sur achats de 10% sur l'alimentaire pour la direction, +3,5% d'augmentation pour F.O, ainsi qu'une ouverture des négociations pour requalifier la prime de saison en 14ème mois. Inspirés par leurs homologues des hypermarchés de Carrefour, qui, après une grève le 9 avril dernier, ont obtenu davantage, les salariés de LCM espèrent que la direction va revenir vers eux. Faute de quoi une hausse des salaires de 1,9% s'appliquerait unilatéralement.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0