Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

force-ouvriere.59.jpg

 

 

 Un haut dirigeant de Carrefour soupçonné d'avoir falsifié son
 CV

29 mars

L'un des hauts dirigeants de Carrefour est accusé de s'être fait passé pour le président de son ancienne entreprise alors qu'il occupait un poste inférieur.


Mentir sur son CV n'est pas réservé aux jeunes diplômés en quête d'expérience ou aux personnes qui ont cumulé de longues périodes de chômage. L'un des hauts dirigeants de Carrefour est accusé par son ancien employeur d'avoir falsifié son parcours professionnel pour décrocher l'un des plus hauts postes du groupe de grande distribution. Recruté fin 2009 par le numéro deux groupe, Carlos Gonzalez-Hurtado a pris la tête de la direction commerciale et marketing de Carrefour avant de rejoindre la direction exécutive du groupe.   

Dans un communiqué annonçant son arrivée à l'ensemble du secteur, l'entreprise s'était félicité d'avoir débauché le président de Braun. Et c'est là que le bât blesse: son ancien employeur assure dès la sortie du communiqué que Carlos Gonzalez-Hurtado n'a jamais été à la tête de Braun. Il appartenait bien au groupe mais occupait un poste bien inférieur à celui qu'il prétendait.

Le groupe français a retiré sa biographie de son site Internet mais a refusé de dire à Reuters s'il est toujours en poste. Si depuis la loi du 31 décembre 1992, Carlos Gonzalez-Hurtado ne peut pas être poursuivi pour son mensonge - la justice considère que l'employeur a le droit et le devoir de vérifier les informations présentes sur un CV- son enjolivement de la réalité peut lui coûter cher. S'il s'avère qu'il n'a pas les compétences nécessaires, Carrefour peut, en effet, le licencier ou lui retirer ses primes. Les conséquences peuvent également être visibles à plus long terme: le monde professionnel est un vase clos, dans lequel les informations circulent très vite. Si les accusations de son ancien employeur s'avèrent exacte, il risque d'être "black listé" par les principales entreprises du secteur.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost 0